Reco Pays de Galles

Publié le par fabienantolinos

Avant un gros rendez-vous, j'aime bien reconnaître le parcours pour m'imprégner des difficultés et de la spécificité du terrain, cela m'aide à gérer mon effort lors de ma course.
J'avais donc prévu de me rendre au Pays De Galles pour repérer le parcours des championnats du monde qui désormais, nous le savons se dérouleront le 6 juillet.
 
48h avant mon départ pour quelques jours sur l'île d'Anglesey, nous apprenons tardivement dans la soirée ( du vendredi 19 avril ), par un communiqué de l'IAU, que les championnats du monde seront maintenus à la date prévue , le 6 juillet.
Mais coup de Théâtre le lieu a changé. Ouf, c'est encore au Pays de Galles !( pas besoin de changer les billets d'avions !!!)
Par contre plus de boucle de 25 km sur l'île d'Anglesay, mais un parcours d' « about 75 km » dans le secteur de Conwy. Et bien avec ça je suis bien avancé !
Heureusement, Philippe ( Propage ) va beaucoup m'aider les dernières 24h avant le départ, et je vais obtenir de précieuses informations pour ne pas faire le déplacement pour rien.
Le seul dernier problème, l'hôtel que j'avais réservé est un peu loin, j'arrive tant bien que mal à m’arranger, nous n'irons dormir sur l'île d'Anglesey que le soir de notre arrivée.
Je m'envole donc serein pour découvrir ce nouveau parcours avec ma femme.
A notre arrivée sur l'ile d'Anglesey, je me dis que ce n'est vraiment pas un mal ce changement de parcours ! Comment dire, au-delà du fait que le site soit très beau, cela ressemble plus au plat pays, qu'aux montagnes russes. Ce sera donc moins pire que prévu...car à Anglesey, il fallait aligner l'équipe de France de 100 bornes !
 
Bon, revenons à nos moutons, (il y en a des tas au Pays de Galles).
 
Nous nous sommes rendus donc sur le futur site des championnats : La forêt de Gwydyr.J’ai pu reconnaître un premier parcours que l’on m’avait fourni en VTT. Beaucoup de pistes forestières, bof… Puis on m’a transmis un second parcours, que je suis d’abord allé repérer en run and bike avec ma femme. Déjà plus plaisant celui-là ! Il reprend des portions du précédent, mais emprunte bien moins les pistes, des singles un peu sympas et beaucoup plus casse-pattes.
 
En connaissant alors par cœur le secteur à vélo, j’ai pu aller faire quelques séances sur le parcours.
 
Moralité, il va falloir courir vite, mais attention la répétition des boucles risque de bien faire mal.
 
Je reviens de cette reconnaissance bien motivé, il reste quelques semaines pour se préparer , et même si ce parcours en boucles ne correspond aux standards actuels du trail, il faudra faire au mieux, s’adapter, pour défendre les couleurs de l’équipe de France.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article