Templiers 2011, 4ème, satisfaction ou déception ?

Publié le par fabienantolinos

 Il y a des dates qu’on oublie pas, des rendez-vous incontournables dans la vie comme dans le sport, La Grande course des Templiers fait partie de ces évènements exceptionnels à vivre et à préparer.

templiers-2011 0176Cette course je l’avais déjà faite dans ma tête des dizaines de fois, je connaissais les difficultés, je savais où accélérer, temporiser, tout donner !!! La « guerre des Team » était annoncée, l’épreuve était excitante avec une concurrence sans précédant. C’est pour ces moments que je cours, j’étais prêt et impatient, je devais faire un podium pour l’emporter au TTN, ne pas me trouer au risque de me faire rattraper, bref il y avait un peu de pression sur cette ligne de départ à 6h15 du matin avec musique et feux de Bengale. 33867 big

 

De la pression et un patron, Thierry B devant, les autres derrière. La course est lancée sur des bases rapides, j’ai des bonnes jambes mais pas de GPS, nous devons filer bon train mais Thierry est 20 mètres devant nous comme pour nous dire « je suis bien aujourd’hui je n’ai peur de personne, il faudra venir me chercher ». C’est un grand champion, je me dis qu’il est sacrément gonflé, ça va être compliqué mais j’espère pouvoir arriver à finir devant. La montée de Carbassas passe bien, nous alternons marche et course dans la piste raide, les voyants sont au vert et je trouve que beaucoup de monde cherche à se placer.

Sur le plateau des Causses nous sommes un bon peloton de 25 à 30 coureurs. C’est l’occasion de voir les forces en présence en observant les attitudes des coureurs. Je trouve certains bien optimistes, d’autres paraissent extrêmement lucides et se replacent toujours bien. Quelques discussions ça et là, toujours quand même assez brèves. Au fil des kilomètres je me rapproche de la tête, je sais qu’après le petit hameau il y aura un single et veux rester au contact. Ca tombe bien, dès la sortie de la piste Thierry B, Fabien Chartoire ou encore Sylvain Court mènent un train d’enfer et le groupe s’étire et explose. Je me demande si tout le monde a bien lu le profil et la longueur de l’épreuve ? Je n’ai pas grand-chose à perdre et beaucoup à gagner, seules les premières places m’intéressent, je dois prendre raisonnablement des risques et colle. Avant la descente sur Peyreleau nous ne sommes plus qu’une petite douzaine d’unité et Thierry en remet une couche. Cette fois je temporise, c’est bien de pas être loin mais je ne veux pas me suicider non plus.

J’arrive 12 ou 13 au ravito à 1’ et dis à Virginie de ne pas s’inquiéter : « c’est parti super vite ça va bientôt péter de partout ». La suite est bien raide pour monter au champignon préhistorique avec un petit groupe. Au champignon David Pasqio me dépasse puis Manu Gault, je me ravitaille et peste après mon porte bâton improvisé la veille qui ne tient rien du tout… C’est dur de relancer et mes deux adversaires m’aident bien à ce moment de la course.

Je passe 9ème à Saint André de Vézines (36.5km) déjà loin des 4 de tête, recolle sur Sylvain Court puis David et Manu que je double dans la montée de Roques Altes. Nous courons à 3 jusqu’au dessus de la Roque Sainte Marguerite, Fabien Chartoire est en vue mais ça revient aussi dans la descente avec Nicolas Martin (running conseil) qui paraît bien en jambes.

templiers-2011 0184Les 3 premiers sont à 10’30, Martin Reyt à 6’30 au pied de la montée sur Pierrefiche. Je double dans la montée Nicolas qui est septique sur notre retour vers l’avant. Devant ils sont partis vite et l’écart commence à se stabiliser. Je fais l’effort à ce moment pour voir si je peux me rapprocher dès Pierrefiche. Les cuisses sont dures mais les jambes tournent encore et au ravito j’ai 5’ de retard sur Martin. J’y crois et fais une grosse descente sur le Mona. Je n’ai plus que 3’ de retard dans les premières pentes de la dernière longue côte et les spectateurs m’informe que Martin marchait là où je cours. Je m’attends donc à le voir dans la montée ou sur le faux plat terminal. C’est le cas, je le passe, il a un mot sympathique pour moi, il doit être dans le dur et je l’informe que derrière les écarts sont importants.

Je sais à ce moment que, sauf incident, je terminerai 4ème et cette place me satisfait au plus au point car je crois dur comme fer que les étrangers ne compte pas dans le décompte de points du TTN. Pour moi je dois être champion de France virtuellement. templiers-2011 0194

Dans la foulée j’arrive au dernier ravito à la Cade et vois bondir la copine Pauline. Je me dis que je leur fais une belle surprise. Je compte bien m’accrocher à cette place et prends même des risques pour essayer de rattraper Thierry et Thomas qu’on m’annonce « bien entamés » depuis pas mal de kilomètres. Sur ce coup là je ne m’enflamme pas trop, ils savent gérer ces moments… mais bon, on ne sait jamais ! 313203 139447159489390 100002723198284 136131 205115665 n

Je termine survolté à 3’ des deux hommes que j’avais volontiers placés sur la boîte avec moi avant la course et certain de gagner le TTN. ERREUR GRAVE ! à l’arrivée personne n’avait envisagé ce cas de figure et les officiels se penchent sur un règlement qui au final ne donne aucune indication. Il y a un flou artistique, les points seront marqués par ce brillant écossais qui a survolé la course.

Bien entendu c’est la déception qui l’emporte pour le classement au TTN, je croyais tenir un titre à ma portée mais qui se dérobe finalement. J’ai bataillé toute la saison pour ce classement, accumulant les entrainements, mini stages et compétitions éprouvantes aux 4 coins de la France. J’ai progressé, ai recherché la concurrence des meilleurs partout et sur tous les formats de courses sans jamais passer au travers. Je relativise maintenant, Julien, devant moi, est sans doute le meilleur athlète français en course en montagne et trails, le plus complet et le plus talentueux également.

Pour la course des Templiers c’est indéniablement la satisfaction qui l’emporte. Je pense que ce 23 Octobre je pouvais difficilement faire mieux, j’ai tout donné physiquement et mentalement pendant 6h48 d’une course à rebondissements dans laquelle j’ai su gérer mon effort tout en prenant des risques. Je suis cependant au pied du podium et pense déjà à l’année prochaine où j’espère encore progresser… 293317 10150438588636844 94094586843 10343144 1007354153 n

Je remercie l’organisation de cette course pour son professionnalisme, ma femme et mes amis pour les ravitaillements, les spectateurs pour les chaleureux encouragements ainsi que les coureurs du premier au dernier d’avoir été présents dans l’effort. Merci aussi au soutien de la famille et des amis qui vous mettent dans l’obligation de réussir ! Merci à mes partenaires, Sigvaris, Punch Power, Mizuno et évidemment Arnaud et Patrick de Running Conseil.

Au final j’aurais couru 10 trails cette saisons pour 6 victoires, une 2ème, une 3ème et deux 4ème places.

Une belle récompense pour cette régularité, avec une place de Vice champion de France de trail 2011.

podiumhomme

Quels seront les challenges de l’an prochain : En priorité être performant sur un Trail l’été prochain puis me présenter aux Templiers avec l’espoir de monter sur la boîte. A côté de ça de la préparation et des courses qui me font plaisir, que je ne connais pas ou que j’aimerais gagner…

Enfin, merci aux internautes appelés « Amis » que je ne connais pas toujours mais qui me suivent et me soutiennent. Je suis heureux des rencontres que j’ai pu faire cette saison dans un milieu ou la simplicité, le goût de l’effort et du dépassement ainsi que l’humilité doivent permettre à chacun de gagner ou de perdre mais surtout de progresser.

Bonnes courses au plus grand nombre, bonne recup aux autres.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

herve deparis 04/11/2011 19:49


bonjour
je pense que tu merites plus le titre que julien rancon qui je pense choisis ses courses et qui critique le trail (niveau plus eleve en course de montagne plus cote mercantile du trail) selon ses
dires .Bonne saison prochaine


fabienantolinos 31/12/2011 14:00



Bonne saison 2012 et meilleurs voeux pour l'année qui arrive.



Pauline 29/10/2011 14:49


Bravo Fabien pour cette super course et pour toute ta saison...
Je suis très heureuse de t'avoir suivi avec ma petite famille aux Templiers, c'est encore plus impressionnant.
Alors tout simplement merci pour ces belles émotions et ces beaux moments de sport.
Bonne récup'


fabienantolinos 29/10/2011 21:14



Merci encore à tous les 4 pour votre présence. J'ai fait le maximum pour que l'attente ne soit pas trop longue aux ravitos... L'année prochaine je vt'encourage avec Virgie à la course des filles!



Nicolas Martin 29/10/2011 06:37


Très beau récit Fabien! Une très belle course ponctuée par une magnifique 4ème place! Elle doit sans doute te laisser un peu de regret mais il n'y a rien à regretter. Tu es devancé par des grands
coureurs qui ont remporté toutes les éditions depuis 2007.
Une saison exceptionnelle de régularité avec de belles victoires.


fabienantolinos 29/10/2011 21:17



Des regrets effectivement mais de l'expérience encore emmagasinée pour être plus fort l'année prochaine. Thomas n'a gagné "que" 3 fois sur 10 participations, je n'en suis qu'à ma 2ème, peut être
que l'année prochaine...



j paul 28/10/2011 16:08


Félicitations ,tu es un grand champion ,respect .
A très bientôt sur les courses , je suis du team RC.
Bravo encore .


fabienantolinos 29/10/2011 21:18



A très bientôt, peut être à la sainté lyon, merci pour ton message.



Olivier Darney 28/10/2011 10:52


Bravo Fabien, tu as tenu ton rang, je ne comprends pas trop pourquoi un étranger peut prendre les points qu'un championnat de France devrait réserver aux coureurs nationaux mais bon... Bonne récup
et au plaisir de peut être te rencontrer a nouveau sur Font Romeu !


fabienantolinos 29/10/2011 21:24



Merci, j'ai fait le maximum avec les capacités du jour, et toi, tu visais un top 20, j'ai vu que tu avais abandonné au 40ème. Est ce un départ trop rapide ou une blessure? J'espère que tu saura
rebondir, un premier Templiers c'est toujours délicat, il faut que les ambitions ne soient pas trop élévées. A+, Fabien